longs-métrages hors compétition

Cliquer sur une image pour obtenir plus d'informations sur le film

bin yedina - entre nos mains

Algérie - 2020 - 1h14

documentaire

SYNOPSIS

En Algérie, à Oran, Sétif, Skikda, Akbou, Annaba et dans plein d’autres endroits, des jeunes s’engagent dans différents domaines pour faire avancer leur société. Ces jeunes femmes et hommes luttent pour les droits des femmes, pour la préservation du patrimoine, pour l’écologie ou encore les droits des personnes atteintes de handicap ou celles touchées par le VIH-Sida. A travers un réseau associatif fort, leurs actions structurent la société civile algérienne. Le film leur donne la parole, et offre ainsi une autre image de l’Algérie et de sa jeunesse. Le réseau Joussour, à l’initiative de ce film, soutient ce réseau associatif dans sa structuration.

Leila-Saadna-930x580.jpg

Leila Saadna

Leïla Saadna est réalisatrice de films documentaires et artiste visuelle, elle vit et travaille à Alger.

Après des études en arts plastiques à Paris, elle s'est orientée vers la réalisation de projets documentaires engagés et poétiques. Elle a travaillé à plusieurs films en tant que réalisatrice et/ou cadreuse - monteuse. Ses projets s’intéressent à des parcours de vie en lien avec « El Ghorba », l’exil, celles de femmes et d’hommes impacté.e.s par l’histoire de l’immigration et ses traumatismes. Enfant de l’immigration post-coloniale, un jour elle a décidé de venir interroger le réel en habitant Alger et en travaillant à partir de son histoire personnelle et familiale.

 

grand-mère-dix-neuf et le secret du soviétique

Mozambique - 2020 - 1h31

fiction

SYNOPSIS

Dans une petite ville africaine au bord de la mer, la construction d’un Mausolée présidentiel menace de détruire les maisons des habitants. Jaki et son meilleur ami Pi conçoivent un plan mirobolant pour « desploser » le monument et sauver le quartier. Un plan voué à l’échec, si ce n’était l’intervention inattendue d’un mystérieux Soviétique.

2-João Ribeiro_Director.JPG

João Ribeiro

João Ribeiro est né en 1962, au Mozambique. De 1982 à 1989, il a travaillé pour la télévision expérimentale mozambicaine (TVE) et le National Cinema Institute (INC). En 1990, il se rend à Cuba pour étudier le cinéma à l’École internationale de cinéma et de télévision de San Antonio de los Baños (EICTV). En 2010, il réalise son premier long métrage, Le dernier vol du Flamant Rose. João Ribeiro a également travaillé en tant que producteur, directeur de production et co-producteur au Mozambique et à l’étranger. L’adaptation du livre homonyme d’Ondjaki, Grand-mère-dix-neuf et le secret du Soviétique, est son deuxième long métrage.

 

Haingosoa

Madagascar - 2019 - 1h12

fiction

SYNOPSIS

Haingo, jeune mère célibataire du sud de Madagascar, ne parvient pas à payer la scolarité de sa fille. Une compagnie de danse de la capitale lui propose un contrat à l’essai. Haingo saisit cette chance, quitte sa famille et monte à Tananarive. Elle n’a que quelques jours pour apprendre une danse qui lui est totalement étrangère.

Photo EJ.jpg

Edouard Joubeaud

Édouard Joubeaud connaît sa première expérience de cinéma sur Jacquot de Nantes d’Agnès Varda, film dans lequel il interprète le rôle de Jacques Demy enfant. Il réalise par la suite des œuvres documentaires à Madagascar (Mavokely, Les charbonniers) et produit des créations scéniques en collaboration avec des auteurs de la diaspora malgache telles que Le Prophète et le Président de Raharimanana en 2005. En 2007, il se rapproche de l’UNESCO et prend en 2012 la direction éditoriale de Femmes dans l’histoire de l’Afrique. Primé en 2014 par ONU Femmes, ce programme vise à mettre en lumière, à travers des bandes dessinées et des films, le rôle de figures féminines dans l’histoire du continent. En 2018, inspiré par l’univers d’une famille du Sud de Madagascar, il réalise son premier long-métrage, Haingosoa.

 

iya tunde, la mère est revenue

Sénégal - 2017 - 52min

documentaire

SYNOPSIS

Le parcours de Germaine Acogny, chorégraphe, danseuse et professeure de danse franco-sénégalaise, à travers son enseignement et ses créations, en parallèle avec la période charnière de ses 70 ans, âge à partir duquel elle s’est enfin consacrée entièrement à sa carrière personnelle (de 2014 à 2015). Des stages à l’Ecole des Sables de Toubab Dialaw, au Sénégal, qu’elle a fondée, aux masters class qu’elle donne en Afrique, en Asie, en Europe, à ses chorégraphies, souvent autobiographiques, et aux témoignages de ses collaborateurs, ce film lève le voile sur la personnalité, les motivations et le parcours de cette artiste hors du commun, qui depuis plus d’un demi-siècle est toujours à l’avant-garde.

Photo real Laure Malécot.jpg

Laure Malecot

Laure Malécot né à Paris où parallèlement à ses études de Cinéma, à l’Université Paris 8 de 1995 à 1998, elle collabore à des tournages de longs-métrages de cinéma et de téléfilms, à divers postes, principalement d’assistante à la réalisation et à la décoration. Après un temps consacré à la peinture, au Sénégal, elle a créé, et anime, de 2004 à 2012, « Résonance Africaine », magazine socio-culturel hebdomadaire d’une heure, sur les Aligre FM, radio libre parisienne. De 2007, à 2018, elle vit entre le Sénégal et la Côte d'Ivoire, et depuis, elle est basée à Dakar. Journaliste free-lance pour divers médias, scénariste de fiction, et documentariste, elle est aussi l’auteure de la biographie de Germaine Acogny "Danser l'Humanité" aux éditions Vives Voix (Sénégal- 2019), et artiste peintre.

 

kodou

Sénégal - 1971 - 1h23

fiction

SYNOPSIS

Jeune fille, Kodou, se soumet, un peu par bravade, à une pratique de tatouage. Mais au milieu de la cérémonie, et tandis que les matrones l’encouragent de leurs chants, Kodou prend la poudre d’escampette. Offensant ainsi gravement les traditions séculaires du village. La famille de Kodou se sent déconsidérée, ses amies se moquent d’elle. Confinée dans une quasi-quarantaine, Kodou devient folle et s’en prend violemment aux jeunes enfants. Ses parents finissent par l’emmener dans un hôpital psychiatrique dirigé par un médecin européen, sans résultat. Ils décident alors de la soumettre à une séance d’exorcisme traditionnel. Puis on ramène Kodou à la maison. Guérira-t-elle?

Photo Mr Samb.jpg

Ababacar Samb Makharam

Né le 21 octobre 1934 à Dakar (Sénégal), Ababacar Samb Makharam entre au Conservatoire d’art dramatique de Paris en 1955 et fonde une troupe de théâtre, Les Griots. Il interprète aussi quelques petits rôles, puis, en 1958, il se rend en Italie, au Centro sperimentale di cinematografia, la grande école de cinéma romaine.

Il retourne au Sénégal en 1964 et travaille dans les milieux de la radio et de la télévision. Tout en poursuivant sa carrière de réalisateur, il s’investit dans la promotion et la défense des cinémas africains et sera le secrétaire général de Fédération panafricaine des cinéastes (FEPACI) de 1972 à 1976. Il réalise en 1966 le court-métrage Et la neige n’était plus, en 1971 le long-métrage Kodou et en 1982 Jom (ou L’Histoire d’un peuple)

Il créé sa société de production Baobab Films (Dakar). Ababacar Samb Makharam meurt le 7 octobre 1987.

 

le dernier poumon du monde

République Démocratique du Congo - 2019 - 1h20

documentaire

SYNOPSIS

Une bombe environnementale a été découverte fin 2017 en Afrique centrale dans le bassin du Congo, au coeur des deux Congos, dans une forêt primaire, grande comme l’Angleterre. Elle se trouve dans la plus grande tourbière du monde qui séquestre plus de trente milliards de tonnes de carbone, émis en Europe et en Amérique du Nord. Si l’équilibre de cet écosystème est rompu, l’équivalent de trois ans d’émission mondiale de gaz à effet de serre pourrait être relâché dans l’atmosphère et faire exploser les compteurs du réchauffement climatique. Le film retrace la généalogie de cette découverte et de ses conséquences.

TOURNAGE_YAMINA_BENGUIGUI_Le_Dernier_Poumon_du_Monde.png

Yamina Benguigui

Yamina Benguigui, française d'origine algérienne, est une réalisatrice engagée, une auteure et une femme politique. Elle a très tôt envisagé l’image comme l’outil le plus puissant pour faire évoluer les mentalités et changer les regards que nous portons les uns sur les autres et sur le monde. Son dernier documentaire,  Le dernier poumon du monde, a obtenu le prix du moyen et court métrage et le prix du développement durable au festival  “Vues d’Afrique 2020”, le prix du film de science au  festival international du film de l’environnement FreDD, le prix du meilleur documentaire 2020 au  festival ARFF Paris. Il a aussi reçu des centaines de prix nationaux et internationaux.

 

les femmes du pavillon j

Maroc - 2019 - 1h37

fiction

SYNOPSIS

Au Maroc, trois patientes et une infirmière d'un pavillon psychiatrique de Casablanca confrontent leurs souffrances et développent une amitié forte, échappant à elles-mêmes en de salutaires virées nocturnes qui les ramènent peu à peu à la vie.

Real Mohamed_Nadif.jpg

Mohamed Nadif

Mohamed Nadif a d'abord œuvré au théâtre en tant que comédien et metteur en scène, puis a rejoint le cinéma, y exerçant comme acteur dans de nombreux films, avant de passer à la réalisation. Lauréat de l’Institut Supérieur d’Art Dramatique (ISADAC - interprétation), il parachève sa formation à l’Université Paris-X, et y obtient un diplôme d'Études Approfondies en Théâtre et Arts du spectacle. Il a écrit et réalisé trois courts métrages : La jeune femme et l'ascenseur (2005), La jeune femme et l'Instit (2007) et La jeune femme et l'école (2009).  Les femmes du Pavillon J est son second long-métrage, après Andalousie, mon amour ! sorti en 2012.

 

les mains noires, le procès de l'esclave incendiaire

Canada - 2010 - 52min

docu-fiction

SYNOPSIS

Ce film porte sur l’histoire de Marie-Josèphe Angélique, esclave noire de la Nouvelle-France, accusée en 1734 d’avoir incendié et détruit une grande partie de Montréal. Après un procès épique, elle est condamnée à être torturée et pendue. Était-elle vraiment coupable ou n’était-elle pas plutôt victime d’une conspiration plus grande ? Pourquoi cette amnésie volontaire concernant cette facette méconnue de l’histoire québécoise ? Un passionnant documentaire mêlant habilement des récits d’historiens et du théâtre filmé.

Ayana O'Shun -  Photo.jpg

Ayana O'Shun

Ayana O'Shun aka Tetchena Bellange est diplômée en cinéma de l'Université de Montréal. En 2010, elle réalise pour l'Office national du film le court-métrage Médecins sans résidence, un documentaire sur les barrières que rencontrent des médecins étrangers à pratiquer au Québec. Ce documentaire controversé sera l'œuvre la plus regardée sur le site Internet de l'ONF pendant plusieurs semaines. Ayana a aussi réalisé plusieurs courts-métrages qui ont fait le circuit des festivals, dont Échos, sélectionné pour le meilleur film au Niagara Film Festival en 2004 et à Picture This Festival en 2005. Elle est aussi comédienne et a joué dans plusieurs films et séries, entre autres dans Rumeurs, Day after tomorrow, Le Gentleman, Les Boys III et Un Cargo pour l'Afrique.

 

liyana

Eswatini - 2017 - 1h17

documentaire - animation

SYNOPSIS

Cinq orphelins d'Eswatini (anciennement Swaziland) plongent dans leur imagination pour créer le conte africain original de Liyana, un personnage de fiction dont la jeunesse présente des similitudes remarquables avec la leur.

Photos des 2 réalisateurs.jpg

Amanda & Aaron Kopp

Amanda Kopp est une cinéaste, photographe et artiste primée. Elle a été productrice et directrice de la photographie pour le court métrage Likhaya, qui a remporté la palme d’or, le People’s Choice et le prix du meilleur documentaire dans des festivals internationaux. À ses débuts en tant que réalisatrice, son film Liyana a reçu une aide financière de Shine Global et de Fork Films et est sélectionné et primé dans de nombreux festivals internationaux.

 

Aaron Kopp est un cinéaste primé et directeur de la photographie nommé aux Emmy qui a grandi au Royaume du Swaziland. Kopp a tourné et coproduit le documentaire oscarisé sur les attaques à l’acide au Pakistan, Saving Face. Il a également été directeur de la photographie pour le film de Sundance en 2015, The Hunting Ground, sur les agressions sexuelles sur les campus universitaires.  Kopp a reçu des subventions de la Fondation MacArthur et du Doha Film Institute à ses débuts en tant que réalisateur, pour son film Liyana, qui se déroule dans le pays de son enfance et a remporté le Grand Prix du Jury du Meilleur Documentaire au Festival du Film de LA et de nombreux autres prix depuis. 

 

mami watta

Sénégal - 2021 - 1h17

fiction

SYNOPSIS

Dans un quartier de pêcheurs situé dans la banlieue dakaroise, Délia une jeune femme se découvre des pouvoirs de prédiction qui, malgré leurs présumés utilités pour la communauté de pécheurs, s’avèrent être néfaste aux pouvoirs religieux en place.
La mort de son mari, parti à la pêche sans son consentement va entrainer un affrontement dont l’issue va redessiner la balance de pouvoir dans ce quartier.

photo CT.jpg

Christian Thiam

Né au Sénégal, Christian Thiam suit ses études supérieures d’abord à Houston (Texas), puis à l'université de New York NYU (New York University). Pendant qu’il est encore étudiant, il fait son premier stage dans l’industrie du cinéma avec le réalisateur Spike Lee dans le tournage de la comédie : Freak

En 2009 il réalise son premier documentaire intitulé : Samba Kane : Life in Prison. Ce film documentaire sur un immigré sénégalais enfermé a perpétuité à Denver dans l’Etat du Colorado. 

En 2010 il réalise un second documentaire intitulé : ANOCI : les dessous d’un  sommet

En 2014 il réalise le documentaire Casa Di Mansa, qui est une chronique sur le  conflit en Casamance.  

De retour des Etats Unis depuis 2013, Christian Thiam en plus  d’enseigner la Réalisation à l’Institut Sup’Imax de Dakar, est aussi Enseignant Chercheur à l’UVS (Université Virtuelle du Sénégal) et enseignant vacataire à l’UGB (Université Gaston Berger) en Réalisation Audiovisuelle Numérique.  Parallèlement Christian Thiam étant certifié par Google sur YouTube  Audience Building, donne régulièrement des séminaires de formations  professionnelles organisés par Google, dans la Sous-Région Ouest Africaine,  pour aider les professionnels à développer une stratégie sur la plateforme YouTube.

Mami Watta est son premier long-métrage de fiction.

 

mane - MOI

Autriche - 2020 - 54min

documentaire

SYNOPSIS

Une rappeuse à Dakar et une lutteuse au sud du Sénégal : Toussa et Emodj. Ce qu’elles ont en commun, c’est l’aspiration qu’elles partagent au regard de la victoire et de la validation qu’elles recherchent dans des sphères dominées par les hommes et une société patriarcale. Une lutte lyrique et visionnaire motivée par des mots qui désirent une société meilleure, et un énorme effort physique qui veut la victoire dans l’arène. Mane - "Moi“ en langue Wolof, est l’histoire de deux femmes et de leur vérité universelle dans une société moderne, positive et futuriste.

Photo real Sandra_edited.jpg

Sandra Krampelhuber

Sandra Krampelhuber, anthropologue culturelle autrichienne, s'intéresse en particulier aux domaines de la production artistique et culturelle de l’Afrique et de sa diaspora. En 2006, elle a réalisé le documentaire Queens of sound sur les femmes dans l’industrie de la musique en Jamaïque. Cette année-là, elle est allée à Dakar, au Sénégal, ce voyage a été l’inspiration de son 2ème film : 100% DAKAR - more than art (2014). Mane (2020) est son dernier film, sur deux jeunes femmes sénégalaises dans des métiers dominés par les hommes.

 

mrs f

Nigéria - 2019 - 1h17

documentaire

SYNOPSIS

Dans le plus grand quartier populaire construit sur l'eau du Nigeria, à Makoko, village qui vit essentiellement de la pêche, Mrs F. veut unir les femmes pour jouer ensemble la pièce de théâtre "Hear Word”. Ce projet parle de l'émancipation et du pouvoir de la femme et de l'inégalité entre les sexes, se basant sur des histoires vraies. Il a pour but de libérer les femmes de l'oppression sociale et les encourager à prendre la parole et à créer des connexions fortes entre elles.

Cependant, avant de pouvoir démarrer ce projet, elle doit faire face et surmonter les obstacles que les gardiens de la religion et du patriarcat vont semer sur son chemin.

chris van der vorm

Chris Van Der Vorm

Chris est un réalisateur et scénariste néerlandais. Après des études au Royaume-Uni, en Italie, aux Pays-bas et aux Etats-Unis, il obtient son diplôme en architecture et génie civil. Il travaille dans la finance puis sur des projets liés au développement. Il travaille notamment pendant 10 ans à la Fondation PharmAccess en Afrique. En 2012, il commence à donner des cours à la New York Film Academy et à l’International Center for Photography à New York. Depuis il se concentre sur la réalisation et la production de films et de documentaires. En 2019 il termine son 1er long métrage : Mrs F, produit à Lagos au Nigéria.

 

paysages d'automne

Algérie - 2020 - 1h30

fiction

SYNOPSIS

Mostaganem, 2019. En quelques semaines, cinq adolescentes sont retrouvées mortes sur la plage. Les corps portent tous les mêmes marques de violence. Comment expliquer ces meurtres en série ? Mobilisant ses indics et un ami flic, Houria, journaliste chevronnée, mène l’enquête. Et malgré les pressions faites pour qu’elle abandonne, la jeune femme se montre pugnace. Mais son choix de poursuivre son investigation à tout prix ne sera pas sans conséquences.

photo real - merzakAllouache.jpg

Merzak Allouache

Merzak Allouache est né en Algérie en 1944. Il étudie la réalisation à Alger à l’Institut National du Cinéma puis à l’IDHEC à Paris. En 1976, il réalise son premier long métrage Omar Gatlato. Depuis, il tourne des films en France et en Algérie ; des films qui sont fréquemment sélectionnés par les festivals internationaux les plus prestigieux tels que le festival de Cannes, la Mostra de Venise, le festival de Toronto ou encore la Berlinale.

 
 

the great green wall - la grande muraille verte

Brésil - 2019 - 1h32

documentaire

SYNOPSIS

Le Producteur exécutif Fernando Meirelles (Nommé aux Oscar pour la réalisation de La Cité des Dieux & The Constant Gardener) et la musicienne malienne Inna Modja nous emmènent dans un voyage épique le long de la Grande Muraille verte d’Afrique... Une vision ambitieuse de faire pousser un « mur » d’arbres de 8000km s’étendant d'Est en Ouest sur tout le continent pour riposter contre les changements climatiques incontrôlés, les conflits croissants et les migrations de masse.

Scott_Jared_P.jpg

Jared P. Scott

Scénariste/réalisateur nominé par Emmy et NY Times Bestseller, les précédents films primés de Scott incluent The Age of Consequences (STARZ, PBS, HotDocs, Sheffield Doc Fest) et Requiem for the American Dream (NETFLIX, HULU, TriBeCa Film Festival, AFI, IDFA).