© 2023 by The Big Summer Flea Market. Proudly created with Wix.com

 

ayam

Maroc & Royaume Uni - 2017 - 3 min

animation

SYNOPSIS

Trois générations de femmes marocaines échangent des anecdotes alors qu'elles préparent la traditionnelle cérémonie de l'Aid el Kebir.

Sofia El Khyari

Originaire du Maroc, Sofia El Khyari part à Paris et y apprend l’animation en autodidacte. Diplômée au Royal College of Art de Londres, elle affirme entre autres son goût pour les textures et la calligraphie animée. Ses courts-métrages ont été primés et projetés dans divers festivals internationaux.

courts-métrages hors compétition

Cliquer sur une image pour obtenir plus d'informations sur le film

28 jours

Togo - 2019 - 10 min

fiction

SYNOPSIS

Le jeune Edem élève seul Pépé, sa fille âgée de 11 ans depuis le décès brutal de sa femme.  Père et fille arrivent difficilement à retrouver un équilibre à deux sans la présence de leur pilier commun ; mais un événement dans la vie de la petite fille va bousculer leurs rapports… 

Jahëna Louisin

Diplômée d’un Master en  Relations Internationales et Sciences Politiques, Jahëna Louisin est une journaliste reporter d’images pour le compte des boites de production locales et de télévisions internationales ; Installée depuis son enfance au Togo, elle est habituée à immortaliser des histoires de vie derrière sa caméra en s’inspirant de ce quotidien, parfois tendre, parfois dur, pour imaginer des trajectoires humaines aux retentissements universels. 

 

ayam

Maroc & Royaume Uni - 2017 - 3 min

animation

SYNOPSIS

Trois générations de femmes marocaines échangent des anecdotes alors qu'elles préparent la traditionnelle cérémonie de l'Aid el Kebir.

Sofia El Khyari

Originaire du Maroc, Sofia El Khyari part à Paris et y apprend l’animation en autodidacte. Diplômée au Royal College of Art de Londres, elle affirme entre autres son goût pour les textures et la calligraphie animée. Ses courts-métrages ont été primés et projetés dans divers festivals internationaux.

 

BLACK MAMBA

Tunisie - 2017 - 20 min

fiction

SYNOPSIS

Sarra, jeune fille de la classe moyenne de Tunis, mène, en apparence, la vie ordinaire que sa mère lui a tracée : elle prend des cours de couture et s’apprête à épouser un gentil garçon. Mais Sarra a d’autres plans inavoués à travers lesquels elle veut échapper à sa vie actuelle.

Amel Guellaty

Amel est une photographe et réalisatrice tunisienne. En 2014, elle co-réalise le documentaire Née au printemps. Son premier court métrage de fiction professionnel, Black Mamba, remporte plusieurs pris dans des festivals internationaux. Amel développe actuellement un nouveau court métrage, Comme des garçons ! et son premier long métrage, Tunis - Djerba.

 

bibata est partie

Niger - 2018 - 30 min

documentaire

SYNOPSIS

Quand j’étais enfant, je m’étais liée d’amitié avec Bibata, la femme de ménage de ma famille. Un jour Bibata a été appelée dans son village et n’a plus donné de nouvelles. Dix ans plus tard, des faubourgs de Niamey à Kobi, Je pars à la recherche de mon amie Bibata. Ce documentaire évoque une exploration, voie par laquelle on découvre des femmes, on apprend des histoires, on voit un mode de vie, on sent de l’émotion, on se divertit. On découvre des femmes qui se battent pour leur autonomisation, pour leur indépendance financière tout en restant rattachées à leur culture, leur tradition.

Nana Hadiza Akawala

Nana Hadiza Akawala obtient en 2007, du diplôme du Niveau Supérieur en Production et Réalisation Spécialité télévision (bac+3) à l'Institut de Formation aux Techniques de l’Information et de la Communication de Niamey – IFTIC. Elle se lance ensuite dans un Master1 en communication et marketing au Niger et un  Master2 en Réalisation de film Documentaire (bac +5) à l'Université Gaston Berger (UGB) de  Saint Louis du Sénégal. Elle réalise trois films d’école Les enfants et le petit écran (2007), 
Niger et  La passion selon Fall (2011, Sénégal) et deux films d’auteur : Un espoir inondé (2012) et de nouveau Niger avant de réaliser Bibata est partie.

 

DJiguène

DJIGUENE
un film de Yolande Welimoum

Sénégal - 2018 - 7 min

documentaire

SYNOPSIS

Djiguène, qui signifie Femme en Wolof, langue locale sénégalaise, présente d’une façon subtile par ce portrait d’une écrivaine sénégalaise les problématiques auxquelles font face les femmes de façon particulière dans la société sénégalaise enfouie dans ses traditions.

Yolande Welimoum

Yolande Welimoum, passionnée de cinéma, est étudiante en arts du spectacle et cinématographie à l’Université de Yaoundé 1 au Cameroun. En 2010 elle commence une carrière de comédienne au théâtre et au cinéma et ce n’est qu’en 2016 qu’elle embrasse le métier de réalisatrice.

Son premier film Héritage a reçu plusieurs récompenses et notamment le Grand Prix Rific à Yaouné en 2017.

En 2018, elle participe au Festival Films Femmes Afrique et à une résidence de création à Dakar, le Kino Teranga, où elle réalise son dernier film Djiguene.

 
 

écorchées vivantes

ECORCHEES VIVANTES
un film d'Eléonore Coyette

Haïti - 2018 - 5 min

fiction

SYNOPSIS

Inspiré par le recueil de récits “Écorchées vivantes” dirigé par Martine Fidèle et préfacé par Yanick Lahens, ce court-métrage sensoriel et introspectif plonge au cœur des cris et des silences écorchés et  poétiques de la condition des femmes en Haïti et plus largement dans le monde.

Eléonore Coyette

Eléonore Coyette réalise des vidéos de format court depuis bientôt 10 ans avec comme fil rouge, le respect, l'éthique et la créativité. Depuis deux ans, elle se consacre aux courts-métrages de fiction. Habitée par le mouvement, la poésie et la corporéité elle décide de travailler sur l'intériorité au féminin, questionnant le rapport au monde, à la nature mais aussi au corps, loin des étiquettes, refusant l'idée qu'il n'y aurait qu'une seule façon « d'être femme ».

Passionnée par le rapport au corps, la réalisatrice a exploré cette mémoire corporelle à travers une série de 9 films poétiques très courts (4-6 minutes) réalisé entre 2017 et 2018 en Italie, en France, en Belgique et à Haïti. Dans la contemplation, elle tente de donner un espace à la vérité de ces corps, à ce qu'ils ont à dire.

Femmes de soleil

FEMMES DE SOLEIL
un film de Seidou Semba Touré

Burkina-Faso - 2017 - 44min

documentaire

SYNOPSIS

Ami et Fatim sont deux braves dames aux destins distincts. Victime des pratiques anciennes, Fatim a été mariée de force à l’âge de 13 ans. Traumatisée par ce mariage, elle passe ses nuits sur la colline sacrée de Gorom Gorom qui la transforme en femme battante. 
Quant à Ami, protégée par sa mère, elle échappe au mariage précoce. Aujourd’hui elle est l’une des rares femmes sahéliennes à conduire des engins lourds dans une mine d’or au milieu des hommes et se bat pour prouver à la société qu’il n’y a pas un travail exclusivement réservé  à la gent masculine.
Entre intimité, émotion et courage … « Femmes de soleil » nous plonge dans l’univers de la femme sahélienne.

Seidou Samba Touré

Seidou Samba Touré est un jeune réalisateur d'origine Sénégalo-Burkinabé.  Né d’une mère Mauritanienne dans la région du Sahel au Burkina Faso, il grandit dans différents pays africains subsahariens. Il fait de l’art une véritable passion.

Autodidacte, en octobre 2015, il s‘initia aux métiers du cinéma grâce au projet de film Countering Violence Extremisme (CVE) à l’ambassade des Etats Unis d’Amérique à Ouagadougou, Burkina Faso. Cette année là il réalise son premier film, le documentaire De la plume à l'arme.

 

la main interdite

LA MAIN INTERDITE
un film de Eliane Tekou Donchi

Cameroun - 2016 - 13 min

documentaire

SYNOPSIS

C’est ma main, j’accompli tous les actes de la vie quotidienne avec elle. Ce n’est pas de ma faute. On est comme ça dans ma famille, aussi bien du côté paternel que maternel. Ma grande sœur l’utilise aussi, ça lui a valu des bastonnades, il a fallu l’intervention de Papa pour que maman comprenne que c’était sa main. Nous l’utilisons, elle est la nôtre.

Je suis gauchère et je suis une personne normale comme toi.

Eliane Tekou Donchi

Camerounaise d’origine, Tekou Donchi est titulaire d’un Master Professionnel en Contentieux International à l’Institut des Relations Internationales du Cameroun. Elle a travaillé en tant que Chargée de Programme assistante et Attachée au Service de Protection à Nouveaux Droits de l’Homme Cameroun (2015-2017) et Coordinatrice du Programme Funs Horas in School à Child Care Cameroun (depuis 2017).

En 2016, sa passion pour le cinéma l’encourage à réaliser son tout premier film documentaire, La main interdite en sélection officielle au Festival Rencontres Internationales des Films Courts. 

En août 2019, elle a participé à un atelier de développement des projets de films documentaires où elle a réalisé son second film court documentaire L’Absence.

 

les mama'fees

France - 2018 - 15 min

documentaire

SYNOPSIS

La cuisine au féminin quelles histoires...! Histoires de vies, histoires de trajectoires, jalonnées de difficultés et d’obstacles. Marmite d’Afrique est bien plus qu’un restaurant d’insertion, c'est l'histoire commune de femmes qui ont subis un grand déracinement culturel, économique et social et dont l’espoir a pu renaître, grâce à leur passage à Marmite d’Afrique. Ce qui peut sembler un simple emploi pour certains, est un moyen d’insertion cruciale pour d’autres.

Maryem Bellal, Guy-Annie Rosele, Julie Wautier, Sarah Foti, Priscilla Martial, Léa Trevisani, accompagnées par Marina Galimberti

Il s’agit du premier film d'une équipe féminine d'étudiantes du Master 2 MIESS de la Chaire de l’Économie Sociale et Solidaire, Université Paris-Est-Marne-La-Vallée, réalisé dans le cadre du projet tuteuré «Vidéos Solidaires», dirigé par Marina Galimberti, réalisatrice, en partenariat avec Rapsode Production.

Les "Vidéos Solidaires" sont des courts-métrages documentaires réalisés en immersion avec des structures de l’insertion par l’activité économique en Ile-de-France. L'image et la parole sont ici au service d'une conception démocratique de la vie au travail.
Par l’image et par la parole donnée, les étudiants sont amenés à construire un autre lien, sensible et collaboratif, avec les structures et les participants.

 

like dolls i'll rise

France - 2018 - 28 min

documentaire

SYNOPSIS

Des années 1840 à 1940, des Afro-Américaines anonymes ont fabriqué des poupées de tissu pour leurs propres enfants ou pour les enfants blancs qu'elles gardaient. Ces 200 poupées noires artisanales, rassemblées au fil des années dans la collection de Debbie Neff, tissent un film poétique et politique qui donne la parole aux combats des femmes Afro-américaines qu'un siècle d'esclavage, de ségrégation et de racisme a tenté de faire taire.

Nora Philippe

Née en 1982, Nora Philippe est productrice, réalisatrice, auteure, spécialisée dans le champ du documentaire et des thématiques sociales, politiques, culturelles et artistiques.
Elle a étudié les lettres modernes et la théorie de l’art à l’École Normale Supérieure de Fontenay-Saint Cloud puis l’anthropologie et le cinéma à l’EHESS, la New York Université et Paris VII (Paris Diderot).
Elle enseigne la réalisation et la production à Sciences-Po Paris et donne des cours à l’École des Beaux-Arts de Cergy.
Elle a fondé en 2011 la société de production Les films de l'air qui produit des documentaires de création pour le cinéma.

 

ma vision du 8 mars

Sénégal - 2018 - 9min

documentaire

SYNOPSIS

Zelna Diouf s’exprime sur la journée du 8 mars qui doit être une journée de revendications des droits des femmes et comment elle est malheureusement interprétée au Sénégal.

Seynabou Diouf,

Présentatrice à la télévision.

 

Babacar Mbaye

Réalisateur, Producteur.

Diplômé en Management audiovisuel spécialité animation vidéo, montage, réalisation cinéma, et concept publicitaire.

 

maïmouna

MAÏMOUNA
un film de Mariam Donda

République Démocratique du Congo - 2018 - 14 min

documentaire

SYNOPSIS

Maimouna, une jeune fille malienne, rêvait d'étudier comme tout autre jeune de son âge mais elle n'a pas pu suite aux obligations de sa coutume : celle de se marier précocement. Suite aux conseils de ses amies elle décide de se révolter à l'égard de ses parents.

Mariam Donda

Mariam Donda, née en 1996 à Kinshasa en République Démocratique du Congo, est réalisatrice et scénariste. Après avoir acquis de l'expérience en réalisation et en écriture du scénario en 2015 à l'atelier de l'idée au film dans le cadre du Festival International de Cinéma de Kinshasa, elle décide de se lancer dans le domaine cinématographique. Elle réalise en 2018 son tout premier court métrage documentaire Maïmouna.

 

mama bobo

MAMA BOBO
un film de Robin Andelfinger
& Ibrahima Seydi

Sénégal - 2017 - 17 min

fiction

SYNOPSIS

Mama Bobo, 83 ans, est veuve depuis de longues années. Chaque matin, elle marche jusqu’à l’arrêt de bus de la rue, à Dakar, Sénégal. 

Assise sur le banc de l’abribus, elle se plonge dans ses souvenirs et rêve à son défunt mari. Un jour, l’abribus de Mama Bobo disparaît... 

Sa famille et ses voisins vont tout faire pour qu’elle retrouve l’équilibre, avant qu’il ne soit trop tard.

Robin Andelfinger

Après des études de réalisation à l’Institut des Arts de Diffusion de Louvain La Neuve (Belgique), Robin Andelfinger intègre l’Atelier Ludwisgsburg Paris - La Fémis, formation internationale à la production et distribution en 2011-2012. 

Il fonde en Octobre 2012 Replica Films, et produit plusieurs courts métrages en coproduction avec le Fond Wallonie Bruxelles. 

Il réalise également plusieurs courts métrages en autoproduction : Laura diffusé au Festival Le Court en Dit Long 2014 et Printemps, au Festimage de Charleroi 2016. 

En 2017, il réalise avec Ibrahima Seydi Mama Bobo, un court métrage tourné au Sénégal avec le soutien du Fond Image de la Francophonie, du Fond Wallonie-Bruxelles, du Département de la Seine Saint-Denis et de France Télévision.

Ibrahima Seydi

Ibrahima Seydi est un réalisateur français d’origine sénégalaise, né en 1981 dans un petit village au cœur du parc Niokolo-Koba, à 650 kilomètres de Dakar. 

En 1986, il arrive en France. Au collège de Blanc Mesnil (93), il écrit et réalise le court métrage Juste fait le pas, primé en festival. Il lance dans la foulée un atelier vidéo au sein de son établissement, avec le soutien de l’un de ses professeurs. Au lycée, il réalise Pourquoi , un court métrage sur le racket, primé au festival Regards jeunes sur la cité. Il intègre alors le CLCF (French Cinema Conservatory) et travaille ensuite comme assistant réalisateur sur plusieurs courts et moyens métrages.

 

mothers

Bénin - 2019 - 20 min

documentaire

SYNOPSIS

Le film raconte le vécu des filles qui tombent enceinte très tôt en milieu scolaire. Ces filles dites filles-mères subissent des violences de tout genre. Violence morale, psychologique, verbale et physique des parents et de la société.

Ce film nous plonge dans leur univers, victimes des fois de leur innocence, qui ont su puiser de leurs rêves le courage et la force de montrer qu’une grossesse n’est pas une fatalité à la réussite.

Innocentia Alladagbe

Innocentia Alladagbe est née le 21 juillet 1994 à Cotonou. Passionnée du cinéma et de télévision elle a commencé, à l’issue de ses études secondaires en 2015, une formation en journalisme audiovisuel où elle a obtenu sa licence professionnelle à ISMA-BENIN. Journaliste et réalisatrice de film documentaire, elle est l’auteure réalisatrice du film Mothers sorti en janvier 2019.

 

netti mbaar

Sénégal - 2018 - 13 min

documentaire

SYNOPSIS

Peur et amertume s'installe au marché de ''Netti mbaar'', dans la commune de Djidah Thiaroye Kao à Pikine. C'est de là que de nombreuses braves femmes du quartier travaillent tous les jours pour subvenir au besoins de leur famille.

Aujourd'hui la dégradation des étales et des toitures dans ce lieux de commerce, constitue un danger public, obligeant aux autorités à aller vers sa dislocation. Ce quoi ses dernières refusent catégoriquement.

Madiop Seye

Né en décembre, en 1996 à Diamageune Sicap, et issu d'une famille modeste, Madiop Seye est un infographe, photographe et caméraman autodidacte. 

C'est en février 2010, que je me suis lancé dans le domaine d'infographie, à Touba, chez mon oncle, avec mon cousin qui était infographe. Ce dernier m'a beaucoup inspiré.

Je me suis retrouvé dans le cinéma par amour, en commençant par la publication des affiches cinématographiques (Tundu Wundu) sur Facebook.

J'ai travaillé dans beaucoup de maisons de production et j'ai participé également dans des ateliers de cinéma. Je suis devenu un vrai acteur du cinéma car c'est devenu une passion et expertise.

Cheikh Sidath Sakhanokho

Je suis né en 1989 à Médina Gounass, au Sénégal. Après avoir obtenu mon Bac en 2012, J'ai était orienté à l'Université Gaston Berger de Saint Louis, à la Section Métiers des Arts et de la Culture. C'est là-bas que j'ai commencé mes débuts en cinéma, jusqu'à l'obtention de ma licence en 2017. J'ai fait un film collectif , en 2016, La vie de... qui racontait l'histoire d'une dame lingère, parcourant tout le campus de l'Université, pour trouver du linge à nettoyer pour aider son mari malade et sa petite famille.

En 2018, j'étais stagiaire puis employé à la maison de production Malcom Production, en tant que cadreur, puis tant que assistant réalisateur. 

Après un an et demi d'expérience, je suis devenu Caméraman-Réalisateur indépendant. 

Aujourd'hui, je suis passionné de cet 7e Art et particulièrement le documentaire. Ceci est devenu pour moi, un moyen d'expression capital pour échanger avec le reste du monde.

 

obscurité dans mon miroir

Cameroun - 2019 - 26 min

documentaire

SYNOPSIS

Deux jeunes femmes détruites de l’intérieur entre 08 et 15 ans. Des abus sexuels ont tôt arraché leur innocence, mais elles font tout pour se reconstruire. Malgré tout, la grosse cicatrice est encore là, prête à  rappeler à Madeleine et Sophie que le viol est un crime.

Flore Tamko Mbensi

Flore Mbensi Tamko est Journaliste de nationalité camerounaise. Passionnée de l’audiovisuel, elle a travaillé comme Journaliste à Radio Equinoxe/Equinoxe Tv, puis à la télévision LTM avant d’atterrir en mars 2017 à Cordia Prod, la plus importante maison de production audiovisuelle et cinématographique du Cameroun. Parallèlement à sa fonction de Directrice de la Rédaction, elle découvre à Cordia Prod le métier de Réalisateur. L’opportunité est vite saisie par cette habituée de grands reportages qui signe officiellement son premier court métrage documentaire : Obscurité dans mon miroir . Le film a remporté le Prix Amazone du Jury au Festival International de Films de Femmes (FIFF), Cotonou au Bénin. Il était en sélection officielle dans la catégorie « documentaires africains » à URUSARO International Women Film Festival au Rwanda.

 

pour la danse et pour la vie

Sénégal - 2018 - 35 min

documentaire

SYNOPSIS

Hardo Ka et Gnagna Gueye forment un couple pas comme les autres. Unis par les liens du mariage, ces deux artistes partagent la passion de la danse qui les mènera partout à travers le monde. Entre deux voyages ou prestations sur les scènes locales, nos deux artistes mènent une vie de famille normale. Ardo est un cultivateur qui a ses champs et Gnagna est mère de famille et femme au foyer. Elle a ouvert une petite boutique dans son quartier à Dougar, un village à une cinquantaine de kilomètres de Dakar. Malgré leur emploi du temps chargé, ils trouvent un moment pour pouvoir initier gratuitement les enfants démunis et ceux du quartier à la danse contemporaine et professionnelle. Ce film retracera leur parcours, depuis leur première rencontre jusqu’à nos jours.

Khardiata Pouye

Lors de ses études en lettres modernes à l’Université de Dakar, Khardiata Pouye suit également l’atelier de théâtre universitaire en tant que comédienne pendant trois ans. C’est de là que lui vient son amour pour le cinéma. Après une formation de deux ans en réalisation elle voyage à travers le monde lors de stages.

Son film Cette couleur qui me dérange a été présenté en 2013 à l’Université Rutgers dans le New Jersey aux Etats-Unis.

Elle est actuellement réalisatrice à la télévision nationale du Sénégal.

 

sound of tears

Canada - 2015 - 15 min

fiction

SYNOPSIS

Amina et sa famille ont fui la ville pour échapper à son ex compagnon Josh et au regard de honte de leur communauté patriarcale, mais Josh les retrouve. Le père d'Amina, M. Saleh invite à dîner un autre prétendant, Omar, un chef de village pour se débarrasser de sa fille. 

Dorothy Atabong

Dorothy A. Atabong est née et a grandi au Cameroun et a fait ses études au Canada et aux Etats-Unis. Elle a obtenu un Bachelor en Biochimie dans le Michigan avant de changer de côte et d'obtenir un diplôme en Arts Dramatiques à la Neighborhood Playhouse School of Theatre à New York. A 19 ans elle publie son roman La Princesse de Kaya qu'elle adapte ensuite en pièce de théâtre. Sound of tears est son premier film.

 

talaatay nder

TALAATAY NDER
un film de Chantal Durpoix

Sénégal - 2016 - 20 min

fiction

SYNOPSIS

"Talaatay Nder" signifie en wolof le "Mardi de Nder". Le mardi 7 mars 1820, les femmes de Nder ont pris les armes pour lutter contre l’oppresseur. Pour échapper à l’esclavage, elles se sont immolées par le feu, affirmant ainsi leur liberté et dignité. Un hommage poétique rendu aux femmes de Nder qui se tisse sur ce récit et le réactualise avec leur héritage qui se transmet à travers les générations.

Chantal Durpoix

Chantal Gisèle Michèle Durpoix a fait des études de Lettres à l'Université de Nantes en France. Elle vit au Brésil depuis 1999. Elle y a initié en 2010 une licence en Cinéma et Audiovisuel - Université Fédérale du Reconcave de Bahia- (UFRB) Cachoeira-Ba, à une centaine de km de Salvador, capitale de l’État de 

Bahia. 

En 2015, elle décide de terminer son Master à l'Université Gaston Berger de Saint-Louis-UGB Sénégal, en partenariat avec le groupe Africadoc de documentaire français réalise son premier film documentaire de court- métrage individuel intitulé Talaatay Nder .

En 2019, elle organise le Festival Mostra Espelhos d’África à Salvador de Bahia au Brésil.